« Méditer pour regarder en face ce qui est »

La méditation n’a rien à voir avec la relaxation. La méditation n’est ni évasion, ni anesthésie. La méditation nous apprend à regarder en face ce qui va mal. Elle nous apprend à être conscients de ce qui est, sans jugement ni réaction, de façon parfaitement lucide et claire. C’est un travail de transformation profonde, au niveau individuel, mais aussi au niveau de la société. Nous avons toutes sortes de tendances qui vont à l’encontre de cela et qui peuvent « nous donner l’impression d’échouer », alors-même que nous pratiquons la méditation. Mais il s’agit seulement d’une impression. La méditation a un pouvoir transformateur. Certes, elle n’est pas suffisante pour changer le monde. Mais elle est nécessaire pour affronter la réalité avec humilité, discernement et lucidité.

Les propos ci-dessus (également posté sur mon compte LinkedIn) sont ma libre interprétation de la conférence donnée par Jon Kabat-Zinn le 21 octobre sur Facebook, dans le cadre de la sortie de son dernier livre en français « L’Éveil de la société » aux Éditions Les Arènes, et où étaient également présents Christophe André et Matthieu Ricard.

Voir le replay de la conférence qui se termine par une courte pratique de méditation guidée : www.youtube.com/watch?v=5Xbp5UGrGzM&feature=youtu.be&fbclid=IwAR3nuti3if1a8u0XVrhIgzTfNQzisG0ctzuqq2eZOd-vU2ky7NymsERFpMo