Jon Kabat-Zinn apporte son soutien à quelque 350 instructeurs MBSR de par le monde en période de Covid-19

Pour la 3e fois depuis le début de cette année 2020, Jon Kabat-Zinn (1) offrait aux instructeurs MBSR (2) une séance d’enseignements et d’échanges en ligne d’une durée de 2 heures 30. Nous étions cette fois-ci encore plus de 350 instructeurs connectés, ensemble, de par le monde entier, via la plateforme Zoom. Cette session avait pour thème « The Healing Power of Mindfulness » / « Le pouvoir de guérison de la Pleine Conscience ». Comme les précédentes, elle était organisée par Anne Twohig du Centre for Mindfulness Ireland.

Ce cycle de rencontres s’intitule « Mindfulness as a Love Affair with Life: Catalyzing Wisdom, Healing, and Transformation  in a time of COVID-19« . Il a pour objet de soutenir la communauté internationale des instructeurs MBSR dans le contexte si particulier que nous vivons actuellement lié à la Covid-19. Les deux sessions précédentes avaient pour thèmes : « Meditation is not what you think » / « La méditation n’est pas ce que vous pensez » (session 1) et « Falling Awake » / « Tomber éveillé » (session 2). La 4e et dernière session se tiendra le 6 février 2021 et aura pour thème « Mindfulness for all » / « La Pleine Conscience pour tous ».

(1) Jon Kabat-Zinn, docteur en biologie moléculaire et professeur émérite, a développé le programme MBSR en 1979 à l’université du Massachusetts (États-Unis) où il côtoyait régulièrement des malades au Centre médical de l’Université. Il est à l’initiative des premières études scientifiques précédant les neurosciences qui ont depuis démontré notamment les bienfaits de la méditation de pleine conscience sur le cerveau de l’être humain.

(2) MBSR, pour « Mindfulness-Based Stress Reduction », est un programme de réduction du stress basée sur la pleine conscience. Ce programme laïque en 8 semaines est enseigné aujourd’hui à un large public partout dans le monde, dans les hôpitaux, les universités, les entreprises, auprès des particuliers… Les neurosciences ont confirmé que ce programme diminue le stress, l’anxiété et propose une meilleure gestion de la douleur (plus de 700 articles scientifiques sont publiés chaque année sur le sujet). Pour en savoir + sur le programme MBSR : www.lezateliersyogameditation.fr/meditation/mbsr/

« Méditer pour regarder en face ce qui est »

La méditation n’a rien à voir avec la relaxation. La méditation n’est ni évasion, ni anesthésie. La méditation nous apprend à regarder en face ce qui va mal. Elle nous apprend à être conscients de ce qui est, sans jugement ni réaction, de façon parfaitement lucide et claire. C’est un travail de transformation profonde, au niveau individuel, mais aussi au niveau de la société. Nous avons toutes sortes de tendances qui vont à l’encontre de cela et qui peuvent « nous donner l’impression d’échouer », alors-même que nous pratiquons la méditation. Mais il s’agit seulement d’une impression. La méditation a un pouvoir transformateur. Certes, elle n’est pas suffisante pour changer le monde. Mais elle est nécessaire pour affronter la réalité avec humilité, discernement et lucidité.

Les propos ci-dessus (également posté sur mon compte LinkedIn) sont ma libre interprétation de la conférence donnée par Jon Kabat-Zinn le 21 octobre sur Facebook, dans le cadre de la sortie de son dernier livre en français « L’Éveil de la société » aux Éditions Les Arènes, et où étaient également présents Christophe André et Matthieu Ricard.

Voir le replay de la conférence qui se termine par une courte pratique de méditation guidée : www.youtube.com/watch?v=5Xbp5UGrGzM&feature=youtu.be&fbclid=IwAR3nuti3if1a8u0XVrhIgzTfNQzisG0ctzuqq2eZOd-vU2ky7NymsERFpMo